• 10 DÉC 14
    • 0

    Maison Futuro

    Chalet de vacances conçu en 1968 par l’architecte finlandais Matti Suurinen à la demande d’un ami d’enfance, cette maison aux allures de capsule spatiale illustre à merveille l’optimisme, les progrès techniques et l’architecture utopique des années 60.

    Le prototype mesure 8 m de diamètre, pèse 400 kg et peut loger 8 personnes. Vu son succès fulgurant au salon Finnfocus Export à Londres en octobre 1968, l’entreprise finlandaise Polykem décide d’en lancer la production en série. « Où sont les petits hommes verts ?» disait la pub ! Plusieurs couleurs sont proposées : blanc, bleu, orange, vert, jaune…

    À la plage l’été, sur les pentes enneigées l’hiver, cette maison nomade pouvait être transportée, entière par hélicoptère ou démontée en 16 coques arrondies et remontée sur site.

    Réalisée en polyester renforcé de fibre de verre, avec une isolation en polyuréthane et un système de chauffage électrique, elle peut être chauffée à une température confortable en seulement 30 minutes.

    Moins de 100 exemplaires ont été fabriqués au cours des années suivantes, mais la crise pétrolière et d’autres variables décidèrent autrement du destin de cette création futuriste, à mi-chemin entre objet et architecture.

    On trouve des maisons Futuro un peu partout dans le monde, en Finlande, aux Etats-Unis, à Taïwan, en Australie, pas moins d’une douzaine en Nouvelle-Zélande et seulement 2 en France…

    C’est en 2008 que Patrik Barret découvre l’une d’elles près de Paris chez  XXO, véritable musée vivant du design des années 50 à nos jours. Il se passionne et  remonte l’histoire de cette maison OVNI …

    _DSC0220Son premier propriétaire l’avait acquise en Belgique, où elle était disponible, afin d’abriter une sandwicherie à La Défense. Il avait obtenu l’agrément de l’EPAD à condition d’édifier un objet design. Ainsi l’été 73, les 16 modules sont arrivés en train à la gare du Nord et ont été acheminés dans un camion brasseur devant le CNIT où le « Resto Bulle » a trôné jusqu’en 1980, avant d’être déplacé lors de la construction du centre commercial des Quatre Temps.

    En 1983, les travaux pharaoniques de la Grande Arche obligent la « soucoupe volante » à quitter la ville pour un exil de plus de 20 ans à la campagne…

    En mars 2007, son propriétaire découvre XXO dans un reportage de l’émission « Des Racines et des Ailes ». Il appelle les associés de XXO qui s’entendent pour lui acheter.

    Elle est alors transportée en pièces détachées jusque dans leur show room de 2 500 m² à Romainville (93). Elle est restaurée entièrement, puis exposée, car aménagée de meubles en plastique.

    La Futuro renaît donc en région parisienne…

    futuro-house-marchc3a9-dauphine-2En 2010, Patrik Barret la présente à l’un de ses clients, collectionneur passionné, qui en est aujourd’hui le propriétaire.Ce dernier voulait la rendre à son concept premier de chalet de vacances à la montagne… mais c’est au cœur du marché Dauphine aux puces de Saint Ouen qu’elle a atterri début octobre 2013 !

    Leave a reply →

Photostream